PRATICO-PRATIQUE

Penser la communication
dès le début

communiquer projet
Karine Masson
Octobre 2020
En parallèle de la création administrative et juridique de l’activité, alors que la phase de réflexion et de construction de ce qui allait devenir KMS communication n’en était qu’à ses débuts, la réalisation des outils de communication a été entamée.
En fait tout a été pensé, réfléchi dans le même temps : prospection commerciale / communication / posture. Car tout comme dans la conduite de projet, la communication n’est jamais après ou à part. Elle est dans le même temps.

Si une entreprise développe un produit et qu’elle ne pense pas dès le départ, à la manière dont elle va en faire la publicité, elle aura dû mal à le commercialiser. Les collectivités territoriales qui portent des projets de marketing territorial ou de revitalisation de centre bourg, ont également tout intérêt à penser à communiquer en amont. Dés les phases d’étude, de consultation avec les habitants. Les principes sont les mêmes en entreprise.

Ils sont même d’autant plus vrais quand on créée sa société. Le minimum est de réfléchir à son positionnement vis-à-vis de ses concurrents, à l’image que l’on veut donner de son entreprise à l’extérieur et aux premiers outils pour véhiculer sa marque. C’est ce que l’on appelle la définition de l’univers de marque dont le sujet a été traité dans un précédent article (lire le billet en question).

Un “kit comm’” pour se faire connaître

Dans un premier temps, selon son activité, il est important de penser à son « kit » de départ : un nom (une marque) et un logo dédié, avec une charte graphique au besoin.

Et aussi :
des supports papier uniformisés, avec, à minima, la papeterie (devis, facture, courrier, signature mail), des cartes de visite, une plaquette commerciale…

des outils numériques : un nom de domaine pour avoir une adresse mail propre, des pages sur les réseaux sociaux que l’on pense pertinents pour parler de sa société (et que l’on saura animer régulièrement, sinon ce n’est pas la peine). Et enfin un site internet.
La formule « vitrine », dite aussi « 4 pages » est déjà un premier jet idéal pour avoir une présence numérique. Quatre pages peuvent en effet suffire pour présenter son entreprise, les produits et services développés, expliquer son parcours et donner quelques exemples de réalisations.

Ce kit de départ est bien évidemment à adapter en fonction de la taille de l’entreprise, de son secteur d’activité, des prestations proposées,… Il semble en effet judicieux qu’un photographe dispose d’un site internet pour montrer les photos qu’il peut prendre. En revanche, un coach en développement personnel pourrait très bien s’en passer.

Comment se pencher sur la communication de sa société alors qu’elle n’est encore qu’à l’état d’idée, de concept ? A quoi faut-il penser ? Quelles questions se poser pour imaginer sa communication ?
Pour vous aider à travailler sur ses premiers éléments, téléchargez gratuitement le Kit de réflexion préalable.