RÉDACTION

Écriture : vaincre la panne d’idées

crayon, feuille écriture
Karine Masson

Octobre 2021

Plus de 6 mois se sont écoulés et je n’avais pas encore pris le temps d’écrire un nouvel article sur le blog, ni d’ailleurs trouvé le sujet. Après maintes réflexions, surfant d’une piste à l’autre sans conviction, je me suis dit : mais en fait il est là le sujet : comment trouver des idées de contenus pour alimenter ses sites internet, blogs et réseaux sociaux.

J’ai creusé l’idée et mes méninges. Car la panne d’inspiration peut aussi survenir pour les réseaux sociaux des clients que j’accompagne. Il n’est pas toujours évident de se renouveler quand on a parlé du produit sous toutes ses belles facettes et que même les process de fabrication, les coulisses ont été exploités. Je n’évoque même pas les prises de paroles tierces et témoignages récupérés aux forceps. A un moment, on a l’impression d’avoir fait le tour de la question. Parfois même plusieurs fois. Dans ces cas-là, il est temps de réagir.

En premier lieu, s’inspirer

Ce n’est pas une nouveauté, j’en parle souvent dans mes articles, la première chose à faire c’est de s’inspirer, de faire de la veille. Lisez le plus d’articles sur le domaine concerné, questionnez votre audience afin de recueillir ses attentes, savoir de quoi elle aimerait entendre parler.

Soyez curieux de ce qu’il se passe en dehors de votre secteur d’activité, pour trouver un embryon de sujet que vous pourriez exploiter. Comment s’inspirer et en tirer des bénéfices, je vous invite à lire un précédent article sur le sujet.

Si ça coince toujours -et c’est ce que j’ai fait dans le présent cas- il faut prendre du recul, sortir, s’aérer, marcher un peu. En lâchant la pression, le cerveau entre dans une phase de calme, les pensées s’organisent et l’idée surgit…

C’est ce que l’on appelle aussi le slow. L’automne est la saison idéale pour cela. Il fait encore doux, les couleurs sont magnifiques, toutes les conditions sont réunies pour une créativité au top.

Oubliez vos premières idées

Enfin dernière étape : confronter votre idée. Parfois, voire souvent, les premières idées ne sont pas les bonnes, elles sont encore « brouillonnes ». Il faut tester, se questionner, interroger d’autres personnes pour les améliorer, aller plus loin encore.

En revanche, quand les idées affluent comme un torrent, je note tous les sujets dans ma boite aux trésors. Avant de les intégrer dans un calendrier de publications qui répertorie chaque idée par thème. Ce mode d’organisation permet aussi d’avoir une vision d’ensemble des sujets traités ou à traiter, de rebondir d’une idée à l’autre voire de développer un point uniquement évoqué.