BILLET

Je, tu, ils « réseautent »

interview presse radio télévision presse journaliste journalisme
Karine Masson
6 mai 2017

Comme beaucoup de chargés de communication, le réseau c’est ma seconde nature… Je ne parle pas ici des réseaux sociaux mais du réseau humain : ce carnet d’adresses que j’ai pu remplir au fil des années et des rencontres.

Un carnet que je mets aujourd’hui naturellement à la disposition de mes clients. Il y a toujours quelqu’un dans mon réseau qui pourrait être une ressource pour l’un d’entre eux. C’est ainsi, tout naturellement que j’anime et agrandis leur réseau et le mien.

Car tous les créateurs et chefs d’entreprise le disent, le réseau c’est important. Important pour le business, pour le partage, l’entraide. Important aussi pour développer ses connaissances et pour rompre avec la solitude.
Un chiffre : 70 % des collaborations professionnelles sont le fruit d’un contact, d’une connaissance ou d’une relation. Autrement dit quelqu’un qui connait quelqu’un. Il ne faut donc pas hésiter à agrandir son réseau.

Comment ? C’est toute la question. Et la réponse peut paraître simpliste mais je dirais : en ne négligeant personne.
Tout le monde a du réseau. Si, si. Les amis, la famille, les collègues font partie du réseau « proche ». Le premier cercle.
Viennent ensuite les membres de son club de sport, le réseau professionnel auquel on adhére, l’association familiale du village…
Une fois les membres du premier cercle listés, puis ceux du second, vous verrez que « du réseau vous avez ». Il ne vous restera désormais plus qu’à le faire prospérer, à l’agrandir, l’enrichir de nouvelles relations.

Entretenir son réseau

Mais avant de vouloir agrandir le nombre de personnes de son réseau, il est important d’entretenir le sien. Car c’est souvent cet étape que l’on néglige quand on se lance à la poursuite de nouvelles relations. Tout simplement car cela demande du temps, de l’énergie, des qualités telle que l’empathie.

communication réseau masson kms
Acceptez les invitations, adhérez à des réseaux d’entrepreneurs et rencontrez de nouvelles personnes pour étoffer votre propre réseau.

Je me suis rendue compte qu’il fallait être « curieux des autres », s’intéresser à ce qu’ils sont, à ce qu’ils font. Le tout sans rien attendre en retour. Cela peut paraître être du bon sens mais c’est toujours mieux de le préciser. Il n’y a rien de plus agaçant qu’une personne qui ne s’intéresse à vous que dans son seul intérêt. C’est une règle d’or : on ne contacte pas les gens uniquement quand on a besoin d’eux.
Prendre de leurs nouvelles, aller boire un verre avec l’un d’entre eux… En donnant aux autres vous enrichirez votre réseau. Car cela est dit plus haut : il y a toujours quelqu’un qui connait quelqu’un…

Et développer son réseau

Pour rencontrer de nouvelles personnes et agrandir son cercle de « connaissances », là aussi il n’y a pas de recettes miracles. Juste du bon sens : ne négliger aucun contact, aucune manifestation. En effet chaque personne que l’on rencontre est un allié pour progresser. Et les rencontres peuvent être aussi diverses que variées. D’ailleurs c’est souvent celles qui ne sont pas prévues qui auront le plus d’effet.

Il est important de sortir de son bureau (non cela ne sera pas du temps de perdu – bien au contraire-), de se rendre à des formations, d’accepter les invitations à des vernissages ou tout simplement de lever les yeux et de regarder autour de soi.
En d’autres termes : « de s’ouvrir aux autres ».

Quelques conseils pour développer son réseau :

  • Qui ? Commencez pour lister votre « premier » réseau : les membres de votre famille, vos amis, vos anciens camarades de classe, vos anciens collègues, vos collègues actuels, vos anciens profs,…
    Puis listez votre réseau secondaire : professionnel, vos contacts facebook.
  • Comment ? En entretenant les relations que l’on noue. Donnez aux autres, c’est ainsi que vous enrichirez votre réseau. Prenez des nouvelles, allez boire un verre avec l’un d’entre eux…
  • Quand ? A quelle occasion ? Tout le temps. Développez de nouvelles relations en toutes circonstances : au barbecue de tonton Georges, au vernissage de l’expo photos de l’ami de votre ami,…
  • Dernier conseil : quand vous avez eu la chance de récolter des cartes de visite, enregistrez-les le jour même dans votre fichier contacts, n’attendez pas, sinon vous ne saurez plus à quelle occasion vous avez rencontré telle ou telle personne.